Vous l’avez sans doute remarqué, Internet est en pleine ébullition. La censure de la part des gouvernements se montre de plus en plus inquiétante, et dans certains cas comme WikiLeaks, vraiment surprenante.

Nous sommes profondément troublés par la récente intervention du gouvernement américain pour la censure d’une liste de 82 sites. Nous constatons que l’intervention a été réalisée directement au niveau du TLD, autrement dit au niveau de l’enregistrement en « .com », « .net » ou « .org », soit vraiment au coeur d’internet. Cette altération qui a une portée mondiale a été réalisée sans aucune concertation. De la censure pure et dure !

Psilo vous offre une certaine protection sur internet, vous permettant d’échapper à la surveillance, mais nous allons aussi désormais tenter de vous aider à lutter contre la censure.

Nous avons appris la naissance de deux projets de DNS alternatifs, indépendants de l’ICANN et de la gouvernance des états :

Après avoir étudié les deux propositions, il nous semble que P2P-DNS a le vent en poupe : il bénéficie de la crédibilité d’OpenNIC d’une part, un système de DNS alternatif robuste et pérenne, et d’autre part de la popularité de l’initiateur du projet : Peter Sunde (alias Brokep), cofondateur de The Pirate Bay. L’objectif est de créer un TLD alternatif : le .p2p, dont le DNS sera distribué en utilisant une technologie peer-to-peer ! Très difficile à censurer donc.

Nous allons suivre de très près l’évolution du projet P2P-DNS, afin de vous en faire bénéficier dès que possible. Nous avons d’ores-et-déjà mis en place un serveur DNS OpenNIC, que vous pourrez utiliser en mettant à jour vos fichiers de configuration OpenVPN, et accéder aux TLD officiels et alternatifs en attendant l’avènement du .p2p !

PS. La censure du gouvernement a un nom : COICA. L’Electronic Frontier Foundation a posté un article très intéressant à ce sujet ici (en anglais).

Publicités